Avec Tableau 10.2, les analyses géospatiales n'ont jamais été aussi simples

Kent Marten
le March 6, 2017

Kent Marten est chef de produit au sein du service de cartographie et d'analyses spatiales de Tableau. Cet article a d'abord été publié sur le blog de Tableau le 24 février 2017

Si les critères géographiques influent sur votre activité ou s'ils sont au cœur de vos analyses, vous faites partie de la très grande majorité des personnes qui exploitent les données afin de dégager des informations exploitables.

Pour nombre d'entre vous, la gestion des données spatiales est une activité quotidienne. C'est pour vous et pour tous les autres passionnés de cartographie que nous avons ajouté un connecteur natif aux données spatiales dans Tableau 10.2. Cette fonctionnalité facilite l'utilisation des données spatiales tout en améliorant les performances liées à la manipulation des polygones personnalisés.

Le connecteur de fichiers spatiaux permet aux utilisateurs de se connecter aux fichiers de formes ESRI, ainsi qu'aux fichiers KML, GeoJSON et MapInfo. Il s'agit des formats de fichiers spatiaux les plus courants. De plus, divers portails à travers le monde mettent à votre disposition des données libres de droit que vous pouvez exploiter à votre gré. Voici, par exemple, quelques sites que je trouve particulièrement utiles :

Portails spécifiques aux États-Unis :

  • Data.gov : catalogue complet de données libres de droit pour les États-Unis
  • Census.gov : zones de recensement
  • Open Data Philly : bon exemple des données qu'offrent beaucoup de grandes villes

Portails de données locaux :

Portails de données internationaux :

  • GADM : catalogue des limites administratives de presque tous les pays dans le monde
  • HDX (Humanitarian Data Exchange) : facilite l'accès aux données humanitaires et leur utilisation

Toutefois, ce ne sont pas les seules données auxquelles cette fonctionnalité vous permet de vous connecter. Si votre entreprise travaille avec des analystes SIG, voire si elle possède un service complet dédié aux systèmes d'information géographique, vous disposez déjà de données spatiales. Vous pouvez également les exploiter facilement avec notre connecteur. Croyez-moi, vous serez surpris par la simplicité d'utilisation des données géographiques personnalisées.

Se familiariser avec les fichiers spatiaux

Vous pouvez commencer à créer une carte en trois étapes rapides :

  1. Connectez-vous à un fichier spatial à partir de la page de démarrage.
  2. Accédez à une feuille de calcul.
  3. Faites glisser le champ Geometry (Géométrie) et la dimension selon laquelle vous souhaitez agréger les données vers l'étagère Détail ou directement vers l'espace de travail.

Prise en charge des fichiers spatiaux avec Tableau 10.2

Le fichier de formes auquel je me suis connecté dans l'exemple ci-dessus porte sur la ville de Philadelphie. Ce fichier contient des attributs de profils démographiques par secteur de recensement. J'y ai donc sélectionné l'attribut qui m'intéresse et je l'ai simplement fait glisser. Voici une visualisation présentant le nombre de personnes qui font du covoiturage pour se rendre au travail dans la ville de Philadelphie.

Prise en charge des fichiers spatiaux avec Tableau 10.2

Les fichiers spatiaux ne contiennent bien évidemment pas tous les attributs qui vous intéressent. Vous devrez donc les combiner avec vos données, surtout si votre objectif est de cartographier des données privées. Cette procédure, qui tire parti des fonctionnalités de jointure entre sources de données de Tableau, est également très simple.

Voici un exemple de cartographie des données électorales concernant la ville de Toronto. Après m'être connecté au fichier de formes incluant les subdivisions électorales, j'ai ajouté une connexion vers une feuille de calcul comprenant les résultats des votes. Dans la plupart des cas, Tableau définit automatiquement la jointure pour vous. Dans mon cas spécifique, la jointure ressemble à ceci :

Prise en charge des fichiers spatiaux avec Tableau 10.2

Vous pouvez à présent accéder à la feuille de calcul et créer votre visualisation. J'ai déposé les champs Geometry (Géométrie), Area_Name (Nom de zone) et Eligible Voters (Électeurs éligibles) dans l'espace de travail afin de concevoir cette carte :

Il n'y a vraiment rien de plus simple.

Intégrer vos données

Imaginons à présent que vous souhaitiez passer à la vitesse supérieure. C'est parti ! Nous allons donc explorer une hiérarchie de données géographiques personnalisées provenant de différentes sources. Dans cet exemple, nous nous intéressons au revenu mensuel moyen à Sao Paulo au Brésil. Les données sont fournies par l'Instituto Brasileiro de Geografia e Estatística (IBGE).

Nous allons commencer avec une table de données qui comprend des variables et des codes démographiques associés à des régions administratives. Dans cet exemple, nous allons utiliser deux critères géographiques : les secteurs de recensement et les districts. Nous ajoutons ensuite des connexions à ces ensembles de données géographiques, en créant une jointure avec la table d'origine pour chacun d'eux. La jointure présente l'aspect suivant :

Prise en charge des fichiers spatiaux avec Tableau 10.2

Dans la feuille de calcul, vous devez configurer un paramètre et plusieurs champs calculés. Ce paramètre représente la commande d'interaction avec la visualisation, tandis que les champs calculés incluent la logique nécessaire pour permuter les champs Géométrie et Détail de cette visualisation. J'ai configuré ce paramètre de la manière suivante :

Prise en charge des fichiers spatiaux avec Tableau 10.2

À présent, les deux champs calculés suivent le même modèle pour sélectionner le champ approprié en fonction de la valeur du paramètre. J'ai utilisé cette expression pour déterminer quelle géométrie utiliser :

Prise en charge des fichiers spatiaux avec Tableau 10.2

Ajouter des hiérarchies de données géographiques personnalisées

Il ne nous reste plus qu'à activer la commande de paramètre et à faire glisser les champs calculés et le revenu moyen vers la visualisation. Vous pouvez maintenant interroger les données relatives à Sao Paulo par district ou, de manière plus détaillée, par secteur de recensement.

Prise en charge des fichiers spatiaux avec Tableau 10.2

Comme vous l'avez sans doute constaté, pas une seule fois je n'ai fait mention des systèmes de coordonnées ni du nombre de sommets par polygone. Pourquoi ? Parce que nous avons conçu cette fonctionnalité pour qu'elle traite automatiquement la complexité inhérente à l'utilisation de données issues de différentes prévisions et pour qu'elle gère les ensembles de données polygonaux, aussi vastes et détaillés soient-ils.

Avec le connecteur de fichiers spatiaux, vous n'avez plus besoin de traiter les données au préalable pour qu'elles utilisent des polygones personnalisés. Désormais, vous pouvez vous connecter aux données spatiales aussi facilement que s'il s'agissait d'un fichier texte. Vous pouvez également exploiter toutes les fonctionnalités exceptionnelles de Tableau (jointures entre sources de données, paramètres et plus encore) et créer de jolies cartes le plus simplement du monde.

N'hésitez pas à télécharger la visualisation ci-dessous pour comprendre comment elle a été conçue.

Pour ceux qui ont l'habitude d'utiliser des données spatiales, sachez que cette fonctionnalité n'en est qu'à ses balbutiements. Nous sommes conscients qu'elle comporte des limitations. Par exemple, la première version de prise en charge des fichiers spatiaux n'accepte pas les géométries linéaires ni les fichiers KML contenant plusieurs couches. Nous comptons sur vous pour nous faire part des fonctions qui seraient les plus utiles pour l'utilisation que vous avez des données spatiales. Je vous encourage d'ailleurs à voter pour les fonctions qui vous intéressent le plus sur le forum des idées.

Ajouter un nouveau commentaire